A Christmas Compilation (French) by dood07, Emma Gear
Summary:

Voici une petite compilation de 5 histoires très courtes. Elles ont toutes un rapport avec Noël (et le gts évidemment ^^), j'ai essayé d'en choisir 5 de type différent, donc vous trouverez avec un peu de chance votre bonheur :) 


Categories: Crush, Entrapment, Feet, Gentle, Instant Size Change, Mouth Play, Violent, Vore Characters: None
Growth: Giant (31 ft. to 50 ft.)
Shrink: Lilliputian (6 in. to 3 in.), Micro (1 in. to 1/2 in.), Minikin (3 in. to 1 in.), Nano (1/2 in. to 2.5 nanometers)
Size Roles: F/f, F/m
Warnings: This story is for entertainment purposes only.
Challenges: None
Series: None
Chapters: 5 Completed: Yes Word count: 5376 Read: 19249 Published: December 24 2014 Updated: December 24 2014
Story Notes:

C'est encore une traduction que j'ai fait, je ne suis donc pas l'auteur ;) 

Voici le lien de l'originale : http://www.giantessworld.net/viewstory.php?sid=2026

Disclaimer: All publicly recognizable characters, settings, etc. are the property of their respective owners. The original characters and plot are the property of the author. The author is in no way associated with the owners, creators, or producers of any media franchise. No copyright infringement is intended.

1. A Friendly Christmas by dood07

2. Assisting with Christmas by dood07

3. Overwhelming Christmas by dood07

4. Jamie's Christmas by dood07

5. Family Christmas by dood07

A Friendly Christmas by dood07
Author's Notes:

Voici la première, inspirée de l'histoire "A Friendly Game" (www.giantessworld.net/viewstory.php?sid=1766). Il y a du feet, et presque du crush, vous comprendrez pourquoi presque ;)

Allie sifflait alors qu'elle marchait dans l'allée d'un long bus à l'intérieur duquel elle allait passer les deux prochains jours. Les sièges étaient larges, et semblaient tous plus confortables les uns que les autres, ce qui lui rendait le choix difficile.
Même si elle aurait aimé continuer à rester debout pour contempler les sièges, un soupir dans son dos lui rappela qu'elle ferait mieux de simplement se diriger vers le fond du car et prendre une place libre.

S'asseyant avec un souffle de soulagement, Allie s'amusa à regarder le terminal de bus depuis sa fenêtre alors que de plus en plus de gens montaient à l'intérieur du véhicule. Elle retenait silencieusement sa respiration à chaque nouvelle personne qui entrait, espérant qu'elle ne choisisse pas le siège qui se trouvait à côté du sien. Alors que de plus en plus de gens s'installaient, elle commençait finalement à réaliser qu'elle allait devoir partager ses places.

Une jeune fille avec des vêtements tout miteux semblait être l'heureuse élue alors qu'elle progressait dans l'allée et ne trouvait aucune autre place libre.

Tapotant le siège qui se trouvait à côté du sien, Allie signala à la fille que la place était libre, et avec un long soupir la jeune fille s'assit.

"Salut, je m'appelle Allie." Dit-elle pour se présenter avec un joli sourire et un mouvement de main.

"Marie." Répondit la fille alors qu'elle ajustait son siège, essayant apparemment de se mettre à l'aise.

"Je vais chez ma famille pour ces vacances plutôt que de les passer à l'internat comme la plupart des gens, et toi ?" Allie dit rapidement.

"Euh... Je... Euh, fugue." Marie lui répondit.

"Wow ! Tu fugues ? J'ai toujours eu envie de faire ça quand j'étais petite mais je me dégonflais toujours. T'as quel âge ?"

"18."

"Bah... A 18 ans c'est plus vraiment une fugue, je dirai plus que c'est s'en aller de chez soi. Et pourquoi tu fais ça ?"

"J'ai juste... Des soucis familiaux, mais je préférerai ne pas en parler."

"Oh tu sais je connais ce sentiment : pendant plusieurs années j'étais très en colère avec ma cousine mais au final on s'est réconciliées et maintenant nous sommes les meilleures amies du monde. C'est d'ailleurs pourquoi elle m'a invitée chez elle l'année dernière pour Noël, bon j'ai refusé, mais c'est super gentil de sa part quand même."

"Oh, euh... Effectivement."

"Pourquoi est-ce que tu t'enfuis à une période aussi proche de Noël ? Est-ce que tu essaies de te faire remarquer ? Est-ce que tu sais seulement où tu vas ? Avec qui vas-tu rester ? Tes parents ne risquent pas de croire que tu t'es fait kidnapper ? Est-ce que tu as déjà fait ça avant ?"

"ÉCOUTE ! J'essaie juste de m'enfuir ! Ok ?! Maintenant laisse-moi toute seule, tu veux ?" Marie s'exclama finalement de manière ennuyée à Allie.

"Oh, euh... Oui... Bien sûr." Allie dit, un peu surprise par l'explosion de Marie.

Les heures passèrent, et aucune des deux ne regarda l'autre. Le bus continuait à avancer, et elles restaient assises en silence.

Le soleil commençait à se coucher, et Marie se sentait mal à propos de sa soudaine explosion de colère. Elle se rendait compte que Allie montrait de l’intérêt dans sa personne, et qu'elle n'avait pas été méchante. Mais si elle était très ennuyeuse, Marie savait qu'elle devait s'excuser. Elle décida donc qu'elle le ferait une fois que le soleil était couché, pour paraître plus sincère.

L'obscurité s'installa dans le bus, et la plupart des gens était en train de dormir lorsque Marie décida de commencer ses excuses. Elle tapa gentiment Allie sur l'épaule, ne voulant pas trop la déranger parce qu'elle semblait être en train de dormir.

Ressentant les tapes sur son épaule, Allie répondit en appuyant ses doigts sur le front de Marie et en poussant sa tête au fond du siège.

Avant que Marie puisse comprendre ce que le geste signifiait, elle se retrouva subitement en train de rétrécir à une vitesse alarmante. Elle regarda les alentours, toute paniquée, avant de remarquer Allie en train de lever son pied depuis le sol du bus et de le poser sur son siège.

"Désolé Marie, mais on va faire un petit jeu maintenant." Allie dit doucement alors qu'elle enlevait sa chaussure et déroula sa chaussette de son pied. L'air environnant se réchauffa rapidement et Allie jeta sa chaussette à côté du corps minuscule de Marie.

"C'est un petit jeu que j'ai inventé." Dit gentiment Allie. "Ça s'appelle Ne Meurs Pas."

Récupérant la mini et terrorisée Marie dans une main, Allie la souleva et l'apporta à sa plante de pied toute humide. La petite fille s'enfonça profondément, et Allie remua ses orteils sous la sensation.

La gardant plaquée de telle sorte avec une main, elle attrapa sa chaussette et la remis sur son pied nu, enfermant ainsi Marie contre sa plante de pied.

Allie baissa sa tête juste à côté de son pied et lui expliqua les règles.

"Le but du jeu Ne Meurs Pas et de ne pas mourir avant que nous atteignons notre destination. Dès que j'aurai fait mon premier pas hors d'ici, tu seras écrasée sous mon pied bien plus facilement que tu ne peux l'imaginer. Ton corps tout fragile ne résistera pas à mon poids plus d'une fois, et tu le sais aussi bien que moi. Mais avant, nous allons rester dans ce bus pendant un long, très long moment. A l'intérieur de ma chaussure tu n'auras pas franchement de point de repère. Si tu fais une crise cardiaque en sachant que ta mort est imminente, même si tu ne sais pas quand exactement, alors tu perds. Si tu survis assez longtemps pour être écrasée, tu gagnes. Ça te paraît facile ? Parce que ça l'est." Allie dit cruellement à son pied et replaça ensuite son pied dans sa chaussure.

Se réinstallant dans le siège contre la vitre qu'elle venait de gagner, elle étendit ses jambes sur le siège à côté d'elle, profitant du fait qu'elle avait désormais deux places rien que pour elle.

"Juste un des nombreux avantages à se débarrasser d'une idiote de gamine." Allie se dit alors qu'elle posait sa tête en arrière et fermait ses yeux, essayant de s'endormir.

Ce n'était pas le cas de Marie, qui se trouvait dans la chaussette de Allie, en train de pleurer à cause de la tournure des événements. Cependant elle ne serait jamais entendue par Allie.

Il y avait juste trop de distance entre elles.

 

Assisting with Christmas by dood07
Author's Notes:

Voici la deuxième, inspirée de "Asssisting with Science" (www.giantessworld.net/viewstory.php?sid=1762). Il y a du vore dans celle-ci, profitez pour ceux qui kiffent ! ;D

"J'aimerai proposer un toast à la putin de meilleure personne présente dans ce bâtiment, Alexis !" Cria un homme complètement saoul alors qu'il balançait sa coupe de champagne, le liquide couleur ambre débordant de chaque côté.
Rougissant, Alexis leva un verre d'eau et le pencha dans la direction de l'homme pour soutenir son intervention.

"Nnnon mais vraiment !" Il poursuivit, un sourire niais aux lèvres. "Toooous ces au-autres trous du cul avec lesquels on a du se battre avant de t-t'avoir." Il s'arrêta un instant pour hoqueter. "Je vais même te dire, surtout cette merde de Joseph !"

Alexis sourit intérieurement. Personne ne savait ce qui était arrivé à Joseph, ni à lui ni à tous les autres qui faisaient partie du cercle des supérieurs, ce qui lui avait permis de grimper jusqu'à cette confortable place de Vice Présidente de la Klaxon Corporation. Elle avait encore beaucoup de travail personnel à fournir, mais elle en avait fait suffisamment pour être à l'aise désormais. Elle avait fait ce qui lui semblait nécessaire pour s'assurer une bonne carrière, et étant donné les éloges provenant de ses collègues, aussi inintentionnelles qu'elles soient, cela ne faisait que réchauffer encore plus son petit coeur.

"Allons allons, ce n'est pas gentil de parler sur le dos des disparus. Qu'est-ce qui se passerait si il ne revenait jamais ?" Alexis lui répondit. A l'intérieur elle savait que le sacrifice de Joseph était sûrement l'un des plus importants, lui permettant de montrer à ses supérieurs qu'elle était capable de gérer les choses lors de l’absence d'un collègue de travail.

Si seulement ils savaient.

"Bon il est l'heure que j'y aille." Alexis dit joyeusement tout en reposant son verre d'eau sur la table et en récupérant ses affaires. "Soyez prudents, je m'en fiche que ce soit une fête de Noël, il faut encore rentrer chez vous avec la voiture."

"Oui oui oui..." Dit une voix pour acquiescer ce qu'elle venait tout juste de dire, même si c'était un peu à contre-coeur.

Alexis fit un signe d'au revoir à tout le monde et se dirigea vers l'ascenseur tout au bout du bureau avant d'y entrer dedans. Appuyant sur le chiffre 1, elle regarda le compte à rebours alors que l'ascenseur descendait.

Son bureau était situé au trentième étage, et le fête annuelle de la compagnie se tenait à peu près 2 semaines avant le grand jour. Les lumières de la fête illuminaient son esprit alors que l'ascenseur arrivait en bas et ouvrait ses portes. Elle marcha vers la sortie, et en passant à côté du vigile elle lui fit au revoir.

Les lumières qui menaient à l'arrière du bâtiment étaient moins éclairées car elles menaient à une section du parking réservée aux employés. Fouillant dans son sac pour ses clés, Alexis tourna un coin de mur et regarda dans le parking.

Elle ne s'attendait qu'à voir sa voiture, et fut donc surprise lorsqu'elle s'aperçut que deux larges vans étaient aussi garés ici. Les deux véhicules s'ouvrirent subitement et plusieurs hommes armés descendirent avec rapidité.

Sentant que les hommes n'avaient pas d'intentions franchement louables, elle se retourna et marcha jusqu'à l'angle de mur qu'elle avait dépassé pour se cacher. Sachant parfaitement qu'elle n'avait que quelques secondes pour agir, elle fouilla dans son sac pour en sortir un petit pistolet à eau.

Souriant doucement, elle embrassa le canon de l'arme. Il y a de ça seulement une année elle avait accidentellement créé une solution avec laquelle elle avait rempli son pistolet à eau. Une solution rétrécissante, légèrement modifiée pour ne plus avoir à être inhalé et qui, mélangée avec d'autres substances dangereuses auxquelles elle avait accès grâce à son métier, avait aussi un effet paralysant.

Positionnée dans l'angle, elle pointa le pistolet et attendit.

Quelques secondes plus tard, le premier homme passa devant elle, et elle n'eut pas le temps de franchement l'observer car son apparition l'avait surpris : elle avait donc instinctivement appuyé sur la gâchette. Immédiatement, son corps réagit et il disparut en une fraction de seconde.

Alexis rigola presque. Elle avait réussi à améliorer le temps de réaction sur le sujet, mais elle était à chaque fois émerveillée par son effet sur la première victime. Un deuxième homme armé tourna et Alexis lui tira rapidement dessus.

L'action se répéta jusqu'à ce qu'elle obtienne 12 minuscules hommes armés au sol. Elle attendit plusieurs minutes avant de pointer son museau depuis l'angle de mur et de finalement s'apercevoir que la salle était vide. Elle lâcha un souffle de soulagement et se retourna vers ses sujets rétrécis.

Les ayant comptés dans sa tête, elle savait qu'il y en avait douze, et elle ne mit donc pas beaucoup de temps avant de tous les rassembler. Les privant de leurs armes elle recommença son voyage vers sa voiture avec la plus grande vigilance.

Les camions dont les hommes étaient sortis étaient désormais vides, et Alexis entra dans sa voiture. La démarrant, elle regarda l'heure qu'il était. 23h59, le 13 décembre.

"12 jours jusqu'à Noël... Et 12 petites personnes découvertes dans mon bâtiment avec des armes..." Chuchota-t-elle en regardant l'horloge passer à minuit.

Mettant sa main dans son sac elle sortit un des petits hommes et le suspendit au-dessus de sa gigantesque bouche. Il se débattait dans sa main de tout ce qu'il pouvait, mais se trouvant juste au-dessus de sa bouche, son destin était scellé.

Après avoir léché ses lèvres d'anticipation, elle lâcha l'homme minuscule directement dans sa bouche. Il cria durant toute sa chute, et Alexis ferma sa bouche dès lors qu'il passait ses lèvres, avant même qu'il ait touché sa langue. Elle le balança et le balada un peu à l'intérieur de sa bouche avec sa langue, puis sourit ensuite alors qu'elle l'avalait avec un audible son d'ingurgitation. Elle fit bien attention à baisser sa tête en arrière et montrer son cou de sorte à ce que tous ses petits camarades puissent témoigner de sa disparation.

Une fois bien descendu jusqu'à son estomac, Alexis s'arrêta et se reposa un instant. Si ça ne tenait qu'à elle elle se serait sûrement endormie dans le parking, juste là, tellement elle était satisfaite.

En ouvrant un oeil, elle regarda l'horloge de son tableau de bord.

"14 décembre, plus que 11 jours avant Noël, et pile 11 repas tout spéciaux." Ronronna-t-elle doucement.

Se réinstallant, elle bailla, puis redémarra sa voiture. Elle sortit du parking et roula en direction de sa maison, alors que des flocons de neige se posaient sur la route.

 

Overwhelming Christmas by dood07
Author's Notes:

Voici la troisième petite histoire, inspirée de "Overwhelming" (http://www.giantessworld.net/viewstory.php?sid=1779). Il y a du micro et du feet (avec du instant size change) dans celle-ci ! ;)

Crystal regarda par sa fenêtre, ennuyée.
De la neige était tombée sur la paisible petite ville dans laquelle elle avait décidé de s’installer et, même si elle pouvait faire autre chose, elle décida qu'elle appréciait la vue...

Il y avait cependant une chose qu'elle ne supportait pas.

"Il est né le divin enfant,
 Chantons tous son avènement !"

Encore ces bouffons avec leurs incessants et stupides chants. Cet espèce de Dieu qu'ils vénéraient n'existait même pas. Il était inventé de toute pièce, un être tout puissant qui ne s'élevait même pas plus haut que quelques mots tirés d'un livre idiot.

Elle le savait après tout, elle qui était une Déesse.

Et pourtant ils continuaient à le chanter. S'arrêtant à chaque porte sur leur chemin et toquant à chaque maison, ils attendaient une réponse avant de reprendre leur routine encore et encore. Ils n'avaient pas l'air de se rendre compte, ou alors ils s'en fichaient, que tout le voisinage les avaient entendu la première fois et que maintenant ils devaient encore les écouter, des centaines et des centaines de fois.

Crystal se calma un peu, se rendant compte qu'ils avaient finalement cessé. Peut-être que leur embêtant brouhaha était enfin terminé ? Peut-être qu'ils allaient partir, rentrer chez eux, et plus jamais revenir ?

Une série de toc toc à sa porte la fit souffler longuement.

"Ou peut-être qu'ils viennent me rendre visite..." Se dit-elle alors qu'elle se levait et qu'elle marchait jusqu'à sa porte.

Le porte s'ouvrit et les voix se remirent immédiatement à chanter.

Le moment d'après, la porte d'entrée était fermée, et le chant avait cessé.

Crystal avait considéré l'option de les rétrécir tous sur le champs et de les prendre pour elle, mais elle préférait de loin détruire les choses qui l'embêtaient d'une manière plutôt...psychologique. En les voyant, elle avait donc immédiatement transformé ses vêtements pour leur ressembler, et fermé la porte avant de faire croire au groupe de chanteurs qu'ils venaient de terminer leur intervention.

"J'ai juste besoin de les suivre et je pourrai en obtenir bien plus que 4 ou 5." Crystal se dit alors qu'elle continuait à marcher.

Malheureusement, il y avait encore une autre maison.

Crystal souffla d'ennui. Elle aurait du savoir qu'ils allaient continuer leur tournée, mais elle était tellement absorbée par l'idée de se faire plus d'adeptes qu'elle s'était arrêtée de réfléchir aux choses les plus logiques.

Cependant, c'était une erreur simple à fixer. Un claquement de doigts et juste avant que la porte ne s'ouvre, le groupe reprit son chemin. Elle avait opté pour les suivre, et la chaleur des vêtements la gardait au chaud et au confort.

Le groupe s'arrêta devant une autre maison, choquant Crystal avec leur stupide obsession à s'arrêter à chaque maison de la ville. Peu importe, un simple claquement de doigts obligea le groupe entier à croire qu'ils venaient de terminer leur tournée du jour.

Le groupe progressa à travers les rues enneigées pendant ce qui semblait être des heures et des heures avant d'atteindre leur destination : une immense cathédrale, recouverte de neige, avec 43 véhicules garés sur le parking.

Crystal était de plus en plus excitée alors qu'ils s'approchaient, et elle suivit le groupe à l'intérieur, jusque dans la chapelle où se trouvait un homme en train de prêcher, sa voix lourde et portée.

Non pas que ça dérangeait Crystal.

Elle marcha jusque devant lui et lui prit le microphone des mains, avant de le pousser par terre. Elle tapota quelques fois sur le micro avec son doigt, et immobilisa la foule entière avec seulement son esprit cette fois, ne se donnant même pas la peine de claquer des doigts.

"Bonjour." Elle commença calmement et sûre d'elle. "Je voulais juste vous faire tous savoir qu'à partir de ce jour, l'église va être relocalisée, à un endroit bien plus sacré... Sur mon gros orteil."

La salle entière était silencieuse. Crystal en avait fait de telle sorte. Une déclaration comme celle-ci se terminait généralement en panique et en bruit parmi tant de gens, et elle n'avait vraiment pas envie d'entendre des choses si bruyantes.

Jetant le microphone, elle sortit de l'église et ferma ses yeux pendant quelques secondes. Lorsqu'elle les rouvrit, elle trouva un gigantesque magasin de chaussure à la place. Souriant, elle se dit qu'elle allait sûrement devoir changer la saison si le magasin lui proposait des chaussures intéressantes avec moins de fourrure donc moins chaudes.

---

Hommes et femmes abandonnaient tous leur voiture en plein milieu de la ville pour se diriger tous dans la même direction. Un groupe de gens criait à tout le monde d'arrêter ce qu'ils faisaient et de suivre les autres.

Une immense cathédrale était apparue dans la ville sur l'orteil à Crystal, et ils ressentirent tous le besoin incroyable d'aller la vénérer depuis cette église. Les gens entraient sans cesse depuis les portes d'entrées alors que d'autres personnes les accueillaient et leur criaient de se dépêcher de prendre place, à moins qu'ils ne veuillent subir la colère de Crystal.

Ils étaient quasiment microscopiques et devaient vivre le restant de leur vie sur l'orteil de Julia, mais ça ne voulait pas dire qu'ils ne pouvaient pas trouver de but à leur existence. Cette église semblait exactement être ce dont ils avaient besoin.

"Dépêchez-vous ! Tout le monde est le bienvenu ! Venez rendre l'immuable culte à votre incroyable et omnipotente Déesse !" Criait une personne qui les accueillait alors qu'il regardait les gens submerger les entrées de toute part.

A l'intérieur, tout le monde était à genou en train de prier et d'offrir leurs vénérations. Beaucoup pleuraient pour le fait qu'ils ne se soient jamais sentis aussi proches de Crystal qu'en ce moment-même, même si ils allaient effectivement passer toute leur vie à ses pieds.

Le prêtre déplaça son microphone et l'apporta à sa bouche avant de crier aux gens qui s'accumulaient : "Un Joyeux Noël à vous tous, et une Merveilleuse Nuit à vous tous !"

 

 

End Notes:

Oui, c'était un style assez spécial pour celle-ci, j'espère quand même que ça vous a plu ! :)

Jamie's Christmas by dood07
Author's Notes:

L'avant dernière, inspirée de l'histoire "Jamie" ( http://www.giantessworld.net/viewstory.php?sid=1803). Dans celle-ci il y a du mouthplay et du gentle, avec de l'entrapment :D

"LUKE !!"

Luke, qui était adossé contre le mur extérieur d'une maison avec les yeux fermés, fut ramené dans le monde réel avec une telle force qu'il tomba par terre.

"LUKE !! EST-CE QUE TU AS VU CLARA ?!" Cria Jamie, la géante du village.

"N-Non Mademoiselle Jamie, non je ne l'ai pas vue !" Luke cria nerveusement en réponse.

Jamie le fixa suspicieusement pendant un instant, pour voir si il allait craquer sous la pression. Même si il était visiblement en train de transpirer, il ne montrait aucun autre signe de mensonge.

Finalement, satisfaite de sa réponse, Jamie s'en alla et continua à chercher sa chère amie Clara, laissant Luke souffler profondément et essuyer son front.

De l'autre côté de leur petite ville, Clara était dans la grange, juste derrière sa maison. Les deux portes étaient grandes ouvertes et il y avait une énorme coupe en céramique à l'intérieur, avec quasiment tous les hommes du village en train de la remplir de crème glacée.

"Où est-ce que ça en est ?" Clara demanda gaiement.

"Dieu merci on a presque terminé. Pas plus d'une minute avant qu'on finisse et qu'on s'en aille." Un des travailleurs répondit.

"Parfait !" Clara dit joyeusement avant de courir vers le centre du village pour retrouver sa meilleure amie, Jamie.

"Clara !!" Jamie cria en remarquant Clara et en courant vers elle, avec les mains dans son dos.

"Jamie !" Clara cria à son tour. "Ton cadeau de Noël est presque prêt ! Est-ce que tu es prête ?" Clara demanda avec empressement.

"Si je suis prête ? Clara je suis née prête pour ça et tu le sais !" Jamie répondit joyeusement. "Mais avant... J'ai quelque chose pour toi. Tu le veux maintenant ?"

"Aww... Tu n'avais pas à m'offrir quoi que ce soit Jamie, mais bon... Allez vas-y !" Clara susurra en réponse.

D'un mouvement appliqué, Jamie apporta ses mains devant elle, révélant un énorme arbre. Même si il faisait une bonne douzaine de mètres de haut, elle le tenait facilement entre ses mains, comme un enfant tiendrait un bâton.

"Tada ! Un noyer ! Je me souviens que tu m'avais dit que tu adorais les noix !" Jamie proclama fortement alors qu'elle posait l'arbre sur le sol juste devant Clara.

"Oh mon Dieu, c'est un arbre magnifique !" S'exclama Clara, un peu surprise par la taille de son cadeau. "Je suis sûre de pouvoir convaincre papa et Luke pour m'aider à le planter dans notre ferme !"

"Je suis sûre qu'il y sera très bien ! Maintenant, dis-moi ce que tu m'as trouvé !" Jamie demanda avec excitation.

"C'est une surprise, mais pour avoir ton cadeau je vais avoir besoin que tu comptes jusqu'à 100, et après tu pourras récupérer ce que je t'ai laissé à l'intérieur de la grange derrière ma maison !" Clara dit alors qu'elle commençait à courir en direction de sa maison.

"Un... Deux... Trois..." Jamie attaqua le compte à rebours avec impatience en sautillant sur place.

Clara retourna dans le bâtiment alors que Jamie continuait le décompte. Elle était heureuse de voir que c'était désormais vide, mise à part l'énorme coupe au centre. Montant au second étage, elle se positionna sur le bord de la coupe et s'assit doucement, en faisant attention de ne pas perdre l'équilibre.

Elle n'eut pas besoin d'attendre très longtemps, Jamie avait rapidement atteint 100 et elle était déjà en train de marcher et arrivait juste au dessus de l'étable avec les portes grandes ouvertes.

"Est-ce que..." Jamie commença, en voyant un bout de la coupe depuis l'extérieur. "Oui c'est ça ! C'est une coupe !" Jamie dit avec excitation tout en se penchant pour la récupérer.

Clara ne s'y était pas préparée. Elle s'était bien sûr attendue à ce que Jamie soit excitée, mais au moins qu'elle récupérerait la coupe doucement avant de la boire, histoire qu'elle puisse lui présenter son cadeau. Mais les mouvements rapides de Jamie l'avaient prise par surprise et lui avaient fait perdre l'équilibre. Avec un petit *splash*, elle tomba dans la coupe avant de se faire ensevelir dans ses profondeurs.

"Yes !! J'ai toujours eu envie d'essayer de faire ça !" Jamie cria d'impatience alors qu'elle apportait la coupe à ses lèvres et l'inclina, laissant ainsi le liquide se déverser dans sa gorge.

Depuis l'intérieur, Clara regardait la coupe se vider petit à petit et le liquide qui passait sur les lèvres gigantesques de Jamie. Malgré ses efforts pour nager contre le courant, elle se retrouva rapidement en train de glisser et elle atterrit finalement dans la bouche géante de Jamie.

Jamie sentit un genre de grumeau sur sa langue et réalisa immédiatement ce que c'était en voyant que Clara ne s'était toujours pas montrée. En revanche elle ne la recracha pas tout de suite, elle voulait s'amusait un peu à l'insu de Clara.

Une fois qu'elle eut terminé de vider la coupe, Jamie fit un audible bruit d'avalement, puis exprima son contentement. "C'était vraiment excellent, il faudra que je pense à remercier Clara la prochaine fois que je la vois..." Dit-elle avant de fermer sa bouche, ignorant ce qui s'y passait à l'intérieur.

Clara fut soulagée par les mots de Jamie, ça voulait dire qu'elle était consciente de sa présence dans sa bouche. Mais cette pensée ne la consola que très peu alors que la langue de Jamie se mit à onduler, assaillant son visage et ses cheveux avant de se retirer pour lui retomber dessus, la recouvrant d'une épaisse couche de salive.

Jamie trouva un espace libre et s'y assit, continuant à tourmenter Clara encore un peu en la faisant aller de partout dans sa bouche et en s'assurant qu'elle était entièrement mouillée avant de la recracher dans sa main.

"Hey, salut Clara ! Quelle chance de te rencontrer ici !" Jamie s'exclama à vive voix.

"Hmph... J'espère que ça t'a plu." Répondit Clara, plus soulagée qu'ennuyée.

"Oooh j'ai adoré... Je suis heureuse que tu te souviennes à quel point j'avais envie d'essayer ça après que je n'ai pas pu, tu sais... Goûter à celle que tu m'avais donnée avant." Jamie dit en rougissant légèrement avant d'apporter Clara à sas lèvres pour lui faire un bisou sur la joue.

"Oui je sais... Bah tu sais c'est à ça que sert Noël." Dit Clara, touchée par l'affection que lui montrait Jamie. "Mais est-ce que tu crois que tu pourrais t'arrêter à la rivière et me laisser me nettoyer vite fait ?"

"Ok ! On va directement y aller pour que la toute petite fille puisse se nettoyer !" Jamie lui dit avec complicité alors qu'elle commençait à marcher.

"Ouais, et puis comme ça tu pourras sûrement nettoyer tes gros pieds tout sales là-bas !" Clara lui répondit en rigolant alors que la paire se dirigeait hors du village, vers là où elles allaient souvent passer du temps ensemble.

 

End Notes:

Je l'ai trouvée sympa à traduire celle-là, faîtes-moi savoir ce que ça a donné ! ;)

Family Christmas by dood07
Author's Notes:

Et voilà la dernière ! C'est ma préférée parmis les 5 de cette courte compilation ! :D Inspirée de l'histoire "Family Matters" (http://www.giantessworld.net/viewstory.php?sid=1789). Dedans il y a du feet et gentle, profitez ! :D

Kat s'assit sur le rebord de la cheminée, regardant le vide qui s'étendait devant elle. Puisqu'elle voulait prouver qu'elle pouvait être indépendante, elle avait insisté pour que sa mère la place ici, de sorte à ce qu'elle puisse accrocher sa chaussette de Noël toute seule.

Elle commençait tout juste à regretter sa décision.

Regarder la cheminée en sécurité depuis la table et s'y retrouver dessus avec sa chaussette dans une main et du scotch dans l'autre étaient deux choses totalement différentes.

Doucement, elle se mit à quatre pattes et se pencha au-dessus du vide, confirmant ses peurs qui lui disaient qu'une chute lui serait effectivement fatale. Les mains tremblantes, elle attrapa le rouleau de scotch et en coupa un morceau. Récupérant maintenant sa chaussette, elle attacha un bout du scotch à la partie en laine rouge et blanche et se retourna vers le bord, voyant désormais un gigantesque doigt à la place.

Kat sourit et souffla de soulagement. C'était très sûrement sa mère qui était revenue pour l'aider, elle allait pouvoir la laisser accrocher la chaussette et oublier tout ce qui venait de se passer.

"Un petit soucis ptite soeur ?"

Aussi soulagée qu'elle s'était sentie quelques secondes auparavant, elle pouvait désormais ressentir une immense déception. Ce n'était pas le doigt de sa mère qui se trouvait devant elle, mais celui de sa grande soeur, Mélissa.

Kat n'avait jamais vraiment été fan de sa grande soeur. Elle voyait en Mélissa tout ce qu'elle n'était pas : plus intelligente, plus jolie, et puis il y avait bien sûr toute cette histoire de taille. En tant que seule et unique personne de sa famille à ne pas être une géante, elle se sentait déjà très mal. Mais sa soeur ne faisait qu'empirer le tout, jusqu'au point où le jour où elle est partie de la maison était un des meilleurs jours de la vie de Kat.

Malheureusement, Mélissa adorait revenir chez elle pour les vacances. Et même si Kat avait mûri et avait dépassé ce stade de jalousie enfantine, elle n'appréciait toujours pas la présence de Mélissa.

"Wow, est-ce que c'est ta chaussette ça Katherine ?" Mélissa demanda. "C'est plutôt petit, à vrai dire."

Bien évidemment, Mélissa adorait embêtait Kat avec leur différence de taille et profitait de chaque occasion qu'elle avait pour le faire.

"Regarde la mienne !" Mélissa ajouta, présentant avec excitation sa propre chaussette taille géante avec son nom brodé dessus. "Elle est vachement grande, enfin surtout comparée à la tienne !"

Kat rougit sur le coup, mais hocha timidement la tête en guise de réponse.

"D'ailleurs, je parierai que tu pourrais même rentrer dedans !" Mélissa rigola et, en tenant sa chaussette à côté de la cheminée, poussa Kat dedans.

Kat tomba dans la gigantesque chaussette rouge et perdit la sienne durant sa chute. Une fois qu'elle se retrouva toute au fond, elle se releva avant de voir apparaître le visage souriant de Mélissa.

"Et bien, je dois admettre Katherine que toi et ta chaussette rentrez toutes les deux facilement... Je me demande si mon pied rentrerait lui aussi ?!" Dit Mélissa tout en descendant sa chaussette.

Ayant déjà eu un peu d'expérience avec ce genre de situation après la visite de sa tante l'année précédente, Kat se prépara et s'installa tout au fond de la chaussette alors que les orteils gigantesques de Mélissa progressaient le long de la chaussette, s'arrêtant juste avant d'entrer en contact avec le corps de Kat.

Kat respira profondément, cela avait sûrement quelque chose à voir avec la forme bizarre de cette chaussette, mais les doigts de pieds de Mélissa se trouvaient être bien plus proches d'elle qu'elle en avait l'habitude.

"Wow ! On dirait bien que moi aussi j'y rentre dedans, mais une chose est sûre, c'est que cette chaussette n'est pas faite pour être portée." Songea Mélissa depuis là-haut. "La partie au fond est vraiment serrée, alors que le haut est super large. C'est d'ailleurs pas très confortable, je pense que je vais m'asseoir un peu."

Apportant son pied au sol, Mélissa se déplaça étrangement jusqu'au canapé voisin. Elle sentit Kat bouger à chacun de ses mouvements, pour finalement être coincée entre deux de ses orteils alors qu'elle atteignait le canapé et plaça ses pieds sur la table basse.

Millie, la mère de Kat, entra dans la pièce après les bruits étranges qu'elle avait entendu et vit Mélissa assise, avec une chaussette sur un de ses deux pieds.

"Arrête d'embêter ta soeur Mélissa, et retire cette chaussette." Dit-elle, avant de retourner à son repas de Noël avec qu'elle préparait avec le Macrosizer que sa soeur l'avait convaincue d'acheter.

"Ouais, ouais, ouais..." Mélissa grogna alors qu'elle attrapait le bout de sa chaussette et la retira, exposant de nouveau son pied à l'air frais.

Kat glissa depuis les orteils de Mélissa et atterrit sur sa cheville, ce qui fit rire Mélissa.

"Tout se passe bien ici ?" Demanda-t-elle. "Et où est ta chaussette ?" Poursuivit-elle, ne voyant plus le tissu rouge vif entre les mains de Kat. Kat se leva et se dépoussiéra avant de pointer en direction des doigts de pieds de Mélissa.

Souriant, Mélissa savait exactement ce que Kat voulait dire, sans même avoir à regarder ce qu'elle lui montrait.

"Bon très bien, mais tu ferais mieux d'aller la chercher ! La chaussette ne va pas se libérer toute seule de mes orteils, tu sais ?" Rigola-t-elle alors qu'elle penchait sa tête en arrière et fermait ses yeux pour se reposer un peu.

Kat hocha la tête et commença à escalader le pied de sa soeur. C'était compliqué, la peau de sa soeur était très molle et elle avait donc du mal pour monter suffisamment haut afin d'atteindre les orteils.

Même si il lui fallut plusieurs minutes, Kat réussit finalement à atteindre sa destination. Elle s'installa entre le premier et second orteil de Mélissa, tout en regardant le panorama, qu'était la table, qui s'étendait devant elle depuis son point de vue.

Se retournant pour vérifier que Mélissa ne la regardait pas, Kat se pencha en avant et fit un doux baiser sur le gigantesque gros orteil. Elle ne pouvait s'en empêcher. Elle avait été dans cette même situation quelques mois auparavant, et elle avait appris 2-3 trucs sur elle depuis.

Vérifiant encore une fois que Mélissa ne lui prêtait toujours pas d'attention, elle étira l'arrière de son t-shirt et récupéra la chaussette rouge qu'elle y avait caché. Elle comptait dire à Mélissa qu'elle l'avait retrouvée entre ses orteils une fois qu'elle aurait encore passé quelques minutes ici.

 

End Notes:

Et voilà, la petite compilation est terminée ! :D Comme d'hab, je suis ouvert à toute critique, et j'espère en recevoir d'ailleurs ! :D (elles peuvent être positives ou négatives hein ^^) Donc voilà, je voulais offrir un petit cadeau aux lecteurs de gts Français, j'espère que ça vous a fait plaisir :) Merci beaucoup d'avoir pris le temps de lire, et joyeuses fêtes à tous ! :D

This story archived at http://www.giantessworld.net/viewstory.php?sid=4790