(French) Destiné by italykeke
Summary:

Alex vivait une vie normale, d'adolescent moyen jusqu'à ce qu'il rétrécisse . Cette histoire se concentre fondamentalement sur l'évolution des personnages et leurs interactions avec le protagoniste qui perd toute puissance. Pourquoi cela est ce arrivé ? Que va t'il devenir ? Et surtout Comment va réagir son entourage ?


Categories: Giantess, Teenager (13-19), Adventure, Butt, Young Adult 20-29, Adult 30-39, Crush, Feet, Entrapment, Gentle, Humiliation, Instant Size Change, Maternal, Slave, Slow Size Change Characters: None
Growth: None
Shrink: Doll (12 in. to 6 in.), Dwarf (3 ft. to 5 ft.), Lilliputian (6 in. to 3 in.), Micro (1 in. to 1/2 in.), Minikin (3 in. to 1 in.), Munchkin (2.9 ft. to 1 ft.)
Size Roles: F/m, FF/m
Warnings: This story is for entertainment purposes only.
Challenges: None
Series: None
Chapters: 6 Completed: No Word count: 27420 Read: 61598 Published: April 13 2014 Updated: August 07 2014
Chapter 2: Docteur Daniells by italykeke
Author's Notes:

Voici le deuxième chapitre, j'ai essayé de suivre les demandes des reviews, faites moi savoir ce que vous en pensez ! 
-------------------------------------------------------- 

 

 

Lillian était dans le salon, elle se reposait sur le canapée, frottant ses pieds entre eux alors que la télé faisait du bruit, exténuée par le rangement.

 Il y avait encore tant à faire, elle avait trouvé du repos en se plongeant dans un livre, manie qu’Alex ne comprenait pas ; il y avait du plaisir à lire ?

Elle entendit un soudain bruit de pas haté venant des escaliers, c’était Isabel.

« Maman ! Maman !!! Viens ! Vite !!! »

« Qu’est ce qu’il y a ma chérie ?! » Elle répondit, surprise et craignant que quelque chose d’horrible soit arrivé .

« C’est Alex maman ! Il a … Il a … »

« Il a quoi ?! Qu’est ce que ton frère à fait ? »

"Il a rétrécis !"

Lillian apperçu une petite forme bouger dans les escaliers, se déplacant avec difficulté dans les trop grandes marches et  recouvert d’un trop grand tissus.

« Qu’est ce que ?... »  Lillian commença à marcher vers la minuscule chose.

Alex prit peur en voyant l’énorme forme de sa mère se rapprocher. Si Isabel était une géante, Lillian, du haut de ses 1m 76 était juste gigantesque. Si sa tête arrivait tout juste aux genoux d’Isabel, il devait être à peine plus grand que le pied de Lillian. Il prit peur en voyant la géante se rapprocher et perdu l’équilibre, se recroquevillant dans son ancien T-shirt.

Lillian se baissa vers la minuscule masse, bouche bée, était-ce une blague ? Ca ne pouvait pas être Alex ?  Elle fit glisser ses doigts dans le tissus et aggripa la petite forme cachée dedans. Steven cria et  tenta de se faufiller hors de porté des longs doigts de Lillian, mais son effort pour se terrer plus profondement dans le Tshirt était futile, sa mère le tenait à présent par une jambe. Elle le tira en dehors de son nid. 

Alex lutta et cacha sa partie intime alors qu’il se faisait tirer sur le parterre tapissé. Il apperçut le visage gigantesque de Lillian le dévisager.

« Mon dieu… Mais qu’est ce qu’il t’es arrivé Alex ?! »

Alex était incapable de parler, à la fois à cause de la peur mais aussi de la honte qu’il subissait.

« On jouait et il a rétrécit, comme ça, d’un coup ! » Isabel claqua des doigts pour montrer à quel point son rétrécissement était instantané.

« J’appelle le docteur »

Lillian s’empressa de prendre son portable et pris rendez vous,

« Oh et , Isabel, tu t’occupes de ton frère ok ? Tu fais gaffe qu'il ne lui arrive rien!»

« Oui maman ! »

Isabel se jeta sur son frère nu et le prit dans ses bras, comme si elle portait un bébé.

« Isabel ! Laisse moi ! remet moi par terre ! »

« Tu es sur que tu veux que je te lache ? »

Alex regarda la hauteur puis en avalant sa salive fit non de la tête.

« Bien , alors tais-toi ! »

Il n’aimait pas comment Isabel s’autoproclamait « chef » depuis qu’il avait rétrécis. Mais il discuterait de cela plus tard, pour l’instant le plus important était de redevenir à taille normale. Lillian revint quelques minutes plus tard.

« Isabel, prépare toi, et ton frère aussi, on part dans 5 minutes ! »

« Oui maman. »

Isabel s’empressa de courrir dans sa chambre heureuse que sa mère lui ai confiée son frère.

Elle le jeta au sol.
« Bon il faut qu’on trouve un truc qui t’ailles …. Laisse moi réfléchir… »

Isabel fouilla dans son armoire , elle y sorti das habits de poupées, ils étaient probablement trop petits, elle chercha alors des habits qu’elle avait toujours de quand elle était bébé, c’était probablement trop grand.  Une idée brillante lui vint à l’esprit .

Elle plaça son petit frère sur son lit. « Tiens ;  tu essaies ça et tu m’attends ! »

Elle courut en dehors de la chambre , laissant Alex avec sa selection personnelle.

Il prit le premier habit, probablement le T-shirt d’un Ken , bien trop petit. Ensuite, un habit de bébé, tout rose, hors de question de mettre cette chose, le troisième choix était … Une culotte ? d’Isabel ? C’était une blague c’est ça ? Isabel revint quelques minutes plus tard , Alex attendait les bras croisés , l’air énervé.

« Ben alors ?! t’as rien mis ? Tu vas pas y aller à poil non ? »

« Isabel ça veut dire quoi ça ?! » Repondit il, énervé et pointant la culotte.

« Euuh, ben un habit pour toi ? »

« Tu te fous de ma gueule ?! »

« Hé !!!  Surveille ton language quand tu me parles ok ?! »

Alex prit peur quand elle secoua violement son doigt devant lui, à quelques cm de son visage. A sa taille, elle était plutôt imposante.

« Je préfère ça , tiens je t’ai trouvé autre chose. »

Isabel lui tendit alors autre chose, quelque chose de long et… odorant .

« Beurk !? C’est quoi ça ?! »

« Mets ça, je suis sur que je peux t’en faire une robe »

« C’est une des chausettes de maman ?! t’es tarée ou quoi ! Je vais pas mettre ça ! Et en plus ça pue ! Tu l’as pris du linge sale ?! »

« hi hi ! oui ! Allez mets la maintenant ! »

« Hors de question ! »

« Alex…. Ne m’énerve pas … Essai l’habit ! »

Alex baissa  la tête ; « tu me le pairas … »

« Tu as dit quelque chose ? »

« Juste passe moi l’habit s’il te plait. »

Isabel montra le plus gros sourrir qu’elle pouvait en observant son minuscule frère entrer dans la chausette.

« C’est trop petit Isabel , trouve moi autre chose. »

« Tu plaisantes ? ca te va comme un gant, laisse moi prendre mes ciseaux. »

En quelques secondes elle avait construit une robe miniature. 

« Merci qui ? »

« Merci Isabel… »

« De rien , et c’est grande sœur pour toi maintenant ! »

Il la regarda d’un air disant « tu te moques de moi là ? » Mais en repensant à ce qu’elle avait réussi à lui faire porter il comprit que c’était du sérieux.

« Ca te vas comme un gant, bon allons y »
Isabel le pris par-dessous les aiselles et le raporta à sa mère. 

 

Bon sang cette robe pue, c’est atroce… 

 

Lillian attendait devant la porte d’entrée, pressée du retour des enfants.

Isabel rapporta fierement son frère, elle agita le petit homme pour que sa mère le voit.

« Regarde maman , je lui ai crée un habit comme rien ne lui allait »

Alex esperait que sa mère la gronderait pour ce qu’elle avait fait mais au contraire , elle semblait très fière.

« Oh ! C’est très bien ma chérie ! Regarde quelle chance tu as Alex d’avoir une sœur si attentionnée ! »

QUOI ?! Elle n’a pas du remarquer avec quoi elle a fait l’habit…

« Ouais …C’est sur… » répondit il ironiquement.

« Allez , dans la voiture les enfants ! Allez vite ! »


L’arrivée dans la salle du docteur fut courte, Docteur Marie Daniells était habituée à recevoir la famille Marshall, elle les connaissait bien maintenant et fut surprise de voir qu’ils avaient apportés un bébé avec eux.

« Bonjour Madame Marshal, vous m’avez dit que c’était une urgence, quel est le problème ? »

« C’est Alex… »

« Alex ? Quel est le problème ? »

« Et bien… Regardez par vous-même" Lillian posa le petit adolescent sur le bureau.

Marie fit les gros yeux en reconnaissant la personne .

« Je…Q..Qu’est c e qu’il c’est passé ?! » Dit elle, s’abaissant pour avoir un aperçut plus précis du jeune homme.

« Je n’en ai pas la moindre idée , il jouait avec Isabel et il a rétrécis d’un coup. »

Le docteur était plus qu’étonné de voir cela, c’était du jamais vu, des gens qui rétrécissent ça n’arrivait que dans les films de science fiction.

« Ecoutez Lilian , je n’ai pas la moindre idée de ce qui a pu arriver… C’est… incroyable… »

« N’y a-t-il rien que vous pouvez faire ? Mon fils va-t-il… »

Lillian avait des larmes qui se formaient dans les yeux, le docteur calma sa pulsion et retrouva son serieux, attrapant les mains de la mère d’Alex.

« Je vais faire tout mon possible pour que ça n’arrive pas, j’ai des contacts dans le milieu scientifique, je vais prendre un échantillion de sang et leur envoyer, s’il y a quelques chose de louche, ils trouveront. »

« Merci docteur…Merci énormément… »

Ainsi docteur Daniells pesa et mesura Alex.

« 3,8 kilos pour 45 cm » Annonça le docteur tenant Alex dans ses bras.

« Dites moi docteur, est ce que je vais regrandir un jour ?... » Demanda Alex d’une voie qui sonnait desespérée, contenant ses larmes.

Le docteur afficha un sourrir embarrassé et replaça Alex au sol. Elle se pencha ensuite vers sa mère et sa soeur,et leur chucotta pour qu’Alex n’entende pas.

« Ecoutez, j’ai malheuresement l’obligation de vous informer qu'il est très peu probable que votre fils retrouve sa taille initiale, après cette chose est totalement inconnue donc je peux être dans le faux. Je vous conseille de prendre toutes les mesures nécessaires pour qu’il se sente bien et esperer que le rétrécissement ne se reproduise pas . »

Après un prélevement de sang tendu, après qu’Alex ait vu la taille de l’aiguille, sa mère le plaça sur ses genoux et écouta les conseils du docteur.

« Ecoutez , ce que je vous conseillerais de faire ce serait d’avertir la presse, qui sait , avec une histoire comme ça vous pourriez vous faire , peut être des fonds nécessaire pour faire avancer la science sur ce sujet. »

« NON ! »Le petit alex cria.

« Je…Je ne veux pas que tout le monde soit au courant … Je veux que ça reste secret… Jusqu’à ce qu’on le soigne… » 

« Mais Alex, tu ne comprends pas qu’il y a peu de chance qu’on y arrive si on ne fait pas ça… » Docteur Daniell répondit
« On le fera si ils n’y arrivent pas sans alors … » Il était déterminé , il tenait à la derniere part de dignité qu’il avait.

« Mais , chéri, il faut que l’on te soigne tu ne peux pas rester comme cela pour toujours ! »

« Lillian, essayez de le comprendre, laissez lui du temps d’accepter sa nouvelle taille et de s’habituer »

« Oh… Oui , vous avez raison… J’ai tellement peur Marie… »

« Ne vous inquietez pas pour lui. Souvenez vous, prenez toutes les mesures nécessaires pour qu’il se sente bien et tout ira pour le mieux . »

« C’est noté… Merci docteur ! »

Elle serra la main du docteur et porta son fils contre sa poitrine. « Je vous contacterais au plus tot Lillian. »
« Merci. »

« Et n’oubliez pas de me contacter s’il y a un quelconque changement »


Alors qu’ils fuent de retour à la maison, Lillian s’affala sur le canapé. Sans même enlever ses chaussures, elle ne savait pas quoi faire. Elle était desepérée , elle allait probablement perdre son fils, qui sait dans les jours ? dans les semaines ? dans les mois qui viendraient ? 

« Maman , ça va ? » Isabel demanda, alors qu’elle tenait son frère entre les bras.

« Oh !... O..Oui oui ma chérie, ne t’inquiète pas, tout vas bien ! Et dis moi Isabel , pourquoi n’irais tu pas jouer avec ton frère en haut Hmm ? Je suis sur que vous pouvez bien vous amuser maintenant ! »

Lillian faintait un air jovial, cela semblait marcher car son sourrir réconfortait Alex malgrès tout.

« Oh oui ! Bonne idée ! On y va Alex ! Bisous maman ! »

« Et ne vous couchez pas trop tard ! 9 heures pas plus pour vous deux ok ?! »

« Oui oui ! »

D’habitude Alex n’était pas contraint au couvre feu, mais sa mère lui imposait maintenant probablement pour le mieux.

 

Isabel posa son frère une fois arrivée dans la chambre. Elle pensa à quel jeu pouvait elle jouer avec lui . Peut être pouvait elle lui apprendre quelques tours pour l’amuser, ou le faire passer pour l’elève alors qu’elle serait la maitresse. Elle pensa aussi se servir de lui pour l’utiliser comme une barbie mais il était trop grand. Trop grand ?

Isabel se pencha pour voir sa taille, il arrivait au milieu de sa cuisse, il avait grandi . Il regrandissait .

Alex apperçu le visage choqué d’Isabel , lui aussi avait fait le même constat, sauf que lui , c’est un grand sourrire que son visage affichait.

« Isabel ! T’as vu ! C’est génial !!! » Il s’écria , dépassé par les événements

Isabel resta silencieuse et se redressa. « Q..Qu ‘est ce qu’il y a Izzy ? »

« Il faut qu’on trouve ce qui t’as rétrécis… »

« Quoi.. Tu ne penses quand même pas … »

Isabel le porta et l’allongea au même endroit que tout à l’heure.

« Oh non isabel ! Arrete ! tu vas me tuer ! »

Il vit les fesses d’isabel converger vers son corps et l’écraser avec une force phénoménale. Son souffle était coupé, écrasé par la puissance de sa sœur.

« I…Sa…Bel… Tu m’écrases ! »

Le petit Alex ne pouvait plus bouger sous le poids de sa collosale sœur. Elle scrutait pour voir s’il rétrécissait encore mais rien. Elle forca plus sur son torse en s’ajustant espérant que son rétrécissement survienne encore mais rien. Juste le visage de son petit frère qui se blanchissait par manque d’air.

Elle se leva avant qu’il ne soit trop tard et le regarda jaillir au sol, impuissant , reprenant son souffle.

«Roh , c’est bon arrete de faire comme si je pesait une tonne ! »

Elle le tapota du bout de ses doigts de pieds le corp de son petit frère .

« Bouge …Ton…Pied… Qui pue ! » Il rala entre une respiration saccadée.

Isabel eu soudain une idée. Elle plaça son pied sur le corps de son frère. Il était encore couvert de saleté sauf qu’avec cette sortie il y avait maintenant en plus des traces laissées par sa chaussette.

« Hmmf ! » Son pied était gigantesque par rapport à lui, la taille de son corps au moins. Il était dégouté par la sueur qui glissait sur son visage provenant de sa plante dégoutante. Il n’était pas dégouté par les pieds en général, en vérité il avait même un léger « fétiche » mais les pieds d’Isabel, c’était trop. Non seulement c’était sa sœur, mais en plus ils étaient sale et sentaient terriblement mauvais. Chose qui était assez surprenant car ils étaient plutôt mignons…Pour des pieds.

Alors qu’il luttait pour repousser le gigantesque pied, la sensation étrange se fit sentir à nouveau. Il le vit s’aggrandir doucement .

« Oh ! Je l’ai ! J’ai trouvé !!! Je le sa-vais !!! »

Elle riait en voyant son frère rapetissir sous son pied .

« Arrete Isabel !!! Je t’en supplie !!! »

Elle leva son pied une seconde « Je t’ai dit de m’appeler autrement maintenant. 

« Non ! Grande sœur attend hmmm ! »

Elle rabaissa son pied sur son visage, le faisant rétrécir plus. Elle le retira quand il atteignait sa taille précédente.

Il ne faut pas que maman voie qu’il peut regrandir…

« Ce soir tu dors avec moi ok ? »

« Quoi ! Non ! comment tu fais pour me rétrécir !? »

« Hé ! On ne répond pas aux grandes personnes petit ok ?! »

« P..Pardon…  Mais… Grande sœur , s’il te plait… Je ne peux pas rester à cette taille pour toujours je… »

« Si tu refuses, je te rétrécis et je t’écrase comme un insecte. »

Le sang d’Alex se glaça elle l’avait menacé de mort… Vraiment ?!...Le problème était qu’elle en avait le moyen…

« O…OK… »

Ainsi Isabel essaya différentes choses le reste du temps pour voir comment son rétrécissement se produisait. Ils ont découvert qu’il rétrécissait lorsqu’elle le désirait. Le simple fait qu’il soit proche d’elle l’empéchait de regrandir. Elle arrivait à le faire rétrécir quand il était au contact de ses pieds, probablement du au fait que ça diminuait sa résistance mentale.

Lillian entra finalement, pour éteindre les feux.

« Alors, comment ça va vous deux ? »

Elle observa Isabel et son frère, qui jouaient en utilisant le château en plastique.

« Parfaitement bien maman » Isabel affichait son plus beau sourrire.

« Je vois, parfait dans ce cas ! Mais toutes bonnes choses ont une fin les enfants vous le savez ! Il est l’heure de se coucher ! »

Lillian s’approcha d’Alex pour le porter mais Isabel intervena.

« Maman , Alex m’a demandé de te demander un truc… »

« Oh… Vraiment ? Qu’y a-t-il ? »

« Et bien, il n’aime pas vraiment l’avouer mais il à peur à sa nouvelle taille, hein ptit’Alex ? »

Isabel lui frotta le dos , attendant qu’il parle, il n’osait pas dire un mot et hocha simplement sa tête.

« Ooooh… » Lillian dit, dans la pire patronisante et cajolante voie possible. Elle se pencha pour carresser la tête de son minuscule fils et le rassurer.

« Ne t’inquiète pas mon chéri, je suis là moi, et Isabel est là aussi, nous veillerons sur toi le temps qu’il faut ! »

« En fait, maman, il m’a demandé s’il pouvait dormir avec moi »

« Quoi ?! Euh Isabel, ton frère est grand et je ne suis pas sure que… »

« Mais maman, le docteur ! Elle a dit de faire ce qui lui ferait plaisir. C’est lui qui le veut en plus. Il se sent rassuré quand je suis avec lui il m’a dit »

Lillian tourna sa tête vers son fils, avec un sourrir satisfait de l’acte mature et à la fois plein de bonté de sa fille.

« Tu en as de la chance d’avoir une si gentille sœur hein Alex ? »

Elle lui pinça la joue et se releva. « Bon , ok , mais ne faites pas de bétises ! A demain ! »

Lillian éteigna les lumières , et ferma la porte avant d’aller regarder son film.

Isabel était exeptionnellement heureuse de voir son plan fonctionner.

« Hé tu sais quoi Alex ,  On va tenter un truc ! »

Isabel enleva sa chaussette et la força dans le visage de son frère. Alex ne pouvait lutter alors que la main de la géante le força à frotter son visage sur sa chaussette. Le forçant à rétrécir de plus en plus.

Quand il fut suffisement petit elle le glissa dans sa chaussette. C’était horrible, L’odeur y était surpuissante, comme si l’air n’était seulement composée de l’odeur de sa sueur de pieds. Les parois étaient humides et poisseuses, et la chaleur, oppréssante.
Juste au moment ou il se disait que ça ne pourrait être pire, il vit son pied gigantesque pénétrer dans la chaussette, le forcant à être bloqué entre sa plante et la fibre de la chaussette. Il rétrécissait encore.
Il devait être ridicule, coincé dans cette embarrassante position, nue sentant la chaude sueur se répandre sur son corps. Il rampa , se frottant sur la plante dégoutante en espérant s'échapper mais il ne faisait que rétrécir encore et encore, jusqu'à un point ou il ne pouvait même plus bouger. Isabel le sentait se tortillant sous son pied, il était hors de question qu'il ne s'échapper.

"Hé ! Tu restes dans la chaussette ! Essaies de sortir et je t'écrase !" Le jeune homme fut parcouru d'un tremblement qui recouvrait tout son corps. Isabel l'effrayait.
"Voila je préfere ça, maintenant tu vas dans le fond de la chaussette et tu fais un petit massage si tu veux mais pas d'escapades !Allez bonne nuit ."
Il rétrécissait encore, il était d'une taille minuscule, pas plus de quelques millimètres probablement. Les pieds d'Isabel étaient une gigantesque surface pour lui. Et la sueur qui se formait dessus , des flaques qui se répendaient constament sur lui. Il tenta plusieurs fois de trouver le sommeil, Sur ou entre ses doigts de pieds mais elle bougeait constamment, le reveillant par l’occasion.

Il se recroquevilla à chaque fois en boule, se vidant constament de ses larmes et pleura jusqu'à épuisement. 
Cette nuit fut le début d’un long cauchemard.

 

 

This story archived at http://www.giantessworld.net/viewstory.php?sid=4152