(French) Destiné by italykeke
Summary:

Alex vivait une vie normale, d'adolescent moyen jusqu'à ce qu'il rétrécisse . Cette histoire se concentre fondamentalement sur l'évolution des personnages et leurs interactions avec le protagoniste qui perd toute puissance. Pourquoi cela est ce arrivé ? Que va t'il devenir ? Et surtout Comment va réagir son entourage ?


Categories: Giantess, Teenager (13-19), Adventure, Butt, Young Adult 20-29, Adult 30-39, Crush, Feet, Entrapment, Gentle, Humiliation, Instant Size Change, Maternal, Slave, Slow Size Change Characters: None
Growth: None
Shrink: Doll (12 in. to 6 in.), Dwarf (3 ft. to 5 ft.), Lilliputian (6 in. to 3 in.), Micro (1 in. to 1/2 in.), Minikin (3 in. to 1 in.), Munchkin (2.9 ft. to 1 ft.)
Size Roles: F/m, FF/m
Warnings: This story is for entertainment purposes only.
Challenges: None
Series: None
Chapters: 6 Completed: No Word count: 27420 Read: 46854 Published: April 13 2014 Updated: August 07 2014
Story Notes:

Suite aux demandes voici quelques photos des personnages:

Isabel https://www.flickr.com/photos/45688888@N08/5915484733/lightbox/

Lillian:  http://italiekeke.deviantart.com/art/Lil-448166668

Lydra(tante, celle à droite): http://sanfran4998.deviantart.com/art/Stuck-in-Paris-427463353

Bianca: https://www.flickr.com/photos/45688888@N08/4191381459/

Laura: https://www.flickr.com/photos/45688888@N08/4191381473/in/photostream/

 

Chapter 1: Compétition et fête by italykeke
Author's Notes:

Merci de lire cette histoire , Ce chapitre vous présente les personnages principaux de l'histoire mais aussi le début de l'action.

---------------------------------- 


Venisbourg Forest était remplie, l’ambience était au rendez vous. La fête, organisée par le lycée s’ouvrait par une course, ouverte seulement aux élèves. Lillian avait du mal à se faufiller dans la foule, elle serrait de sa main celle de sa fille de 10 ans, Isabel , pour ne pas la perdre de vue .

« Maman, je ne vois pas Alex … Il est ou ? »

« Du calme chérie, il ne devrait pas tarder. »

Répondit Lillian, scrutant l’horizon, au travers des personnes l’entourant afin d’avoir, peut être, un apperçu de son fils.

Elle était venue avec sa sœur Vicky pour assister aux festivités organisées mais aussi pour supporter son fils lors de l’épreuve. 

Ok, plus qu’une centaines de mètres.

Alex était premier, chemin parfait jusque là, son souffle était encore assez plein pour le sprint final. Il entendit derrière lui des pas se rapprochant, c’était sa rivale, Rebecca, elle sprintait …Déjà ?!

Merde !
Il restait une bonne distance avant l’arrivée, mais Alex pouvait le faire,il le devait. Il rassembla ses dernières forces qui résidaient encore en lui et s’élança dans un sprint. Rebecca était juste à quelques secondes derrière lui maintenant, sur le point de le dépasser, mais il ne se laissa pas faire.
Et alors qu’ils courrèrent pratiquement cote à cote , dans les derniers mètres de la course, les deux rivaux furent acclamés par la foule des spectateurs, formant un couloir vers l’arrivée.

« Regarde ! c’est Alex ! » S’exlama Cléo, sa cousine de 14 ans , en pointant du doigt les formes qui se rapprochaient et tirant le T shirt de sa mère, qui discutait avec un homme qui se montrait souriant mais qui avait très probablement plus qu’une simple envie  de parler avec elle.

L’energie commençait à manquer mais c’était comme si son cerveau était déconnecté à l’instant présent. C’était comme si son corps planait maintenant, s’élançait mécaniquement vers son objectif et ne s’éteindrait pas avant. C’était tout un système qui marchait sans plus aucune énergie.
Il ne lachait rien cependant, Rebecca, cette sale teigneuse était tenace, elle était toujours là, à quelques centimètres derrière lui maintenant, pour lui voler la victoire. Il ne pouvait pas lui accorder cela, pas à elle. Cette sale Latina était tellement hautaine, avait tellement une énorme estime d’elle et un tel égo. Il fallait qu’il la remette à sa place. A défaut de pouvoir le faire dans les matières écrites il se devait de le faire maintenant. Perdre contre une fille ? Elle de plus ? Jamais !

La ligne d’arrivée n’était plus qu’a une cinquantaine de mètre maintenant ; c’était l’ultmie effort à fournir, la dernière poussée qui pourrait lui offir la victoire. Elle était toujours là à coté, il n’avait pas le temps de la regarder , car cela le destabiliserait , mais il l’entendait, et sentais son oppresante présente. Toujours confiante en sa victoire. Ca n’arrivera pas aujourd’hui ! 
Ca y est, la ligne est franchie

Tel un super héros, ayant battu le mal, Alex s’effondra au sol, épuisé , ayant donné tout ce qu’il avait. Rebecca elle, se forcça à rester debout, probablement dans une optique de montrer sa supériorité malgrés tout, pensa t’il.

Des gens commencèrent à se reunir autour de lui, y compris sa mère, Lillian.

« Oh, ça va Alex ? »

« Tu as été génial sur cette course ! » Ajouta sa tante Vicky.

« Ah …AH… Merci… » Il reussissa à dire, entre deux respirations.

« Alors…. Ou est mon trophé ? » Il rigola.

Lillian hésita une seconde puis, ce fut Vicky qui parla presque embarassée, Alex craigna le pire .
« Et bien en fait, les juges regardent les images car vous êtes pratiquements arrivés en même temps »

« Merde ! … »

Isabel, voyant l’embarra de son frère , ne pu résister à l’envie de lui faire du mal, comme à son habitude.

« C’était trop bien ! On vous à vu courrir cote à cote , comme des amoureux ! »

Le petit groupe ne pu s’empécher de laisser un rire, sauf Alex biensur, qui ne pouvait supporter cette idée.

« Ouais, c’est ça. Ptin, j’espère que cette sale garce va être classée deuxième … »

« Et là, surveille ton language quand même » L’arrèta net Vicky, en même temps, cette jeune femme était dans l’armée. Vicky était une belle, pour ne pas dire très belle femme. Sa silhouette , mince et étirée, aurait sans doute pu être celle d’un manequin si elle était un chouia moins musclée. Elle a su malgrès son poste garder une part importante de féminité, du moins niveau look. En effet  elle avait un visage fin, et s’arrangeait toujours pout faire resortir la couleur de ses yeux verts. Maintenant, ses cheuveux chatains étaient attachés derrière sa tête, coupe qui lui allait remarquablement bien.

 

Sa fille, Cléo , avait un peu plus des airs de garçon manqué. Sa façon de se comporter , ou de s’habiller en favorisant un style de « skater » ou de vêtements amples était assez contradictoire avec le caractère stricte de sa mère. Alex a toujours pensé qu’il était bizarre qu’elle ne ressemble pas du tout à sa mère. Vicky était assez grande de taille pour une fille, mesurant 1m87, alors que sa fille semblait tout juste dans la moyenne, du haut de ses environs 1m60 et des poussières.  Vicky avait des cheuveux raides alors que Cléo avait des cheuveux blonds avec quelques reflets bruns toujours ébouriffés et volumineux.

« Moi j’ai trouvé que t’étais pas mal sur cette course Alex. »  Dit elle, pour mettre fin au problème.

Cependant , pour que les choses n’aillent que plus mal, Alex apperçu s’approcher la brune detestée vers lui.  Il se leva en luttant à cause de la fatigue musculaire, le besoin en sucre se faisait paraitre.

Rebecca passa sa main dans ses longs cheuveux noirs, affichant un sourrir carnassier, ses yeux étaient cachés par sa pair de lunette de soleil. Sa voie irritante prit parole .

« Et bien on dirait que tu t’es surpassés Alex hein ? Tu vas survivre au moins ? »

« Oui, oui, ne t’inquiète pas trop pour moi va » Repondit-il, en prenant un ton « je m’en foutiste » 

« T’as entendu ? J’ai peut être pas gagné après tout » Elle rajouta,

Et voila ; c’est plus fort qu’elle , il fallait qu’elle reprenne son usuel ton. 

Ses copines derrières elle la rassurait cependant disant que si c’était elle qui était devant, qu’elles avaient vu cela.

« Bon , tu avais quelque choses à me dire sinon ? »

« Oh ! Ben je voulais juste m’assurer que tout allait bien pour toi, je t’ai vu éffondré au sol et je me suis inquiétée . » Elle répondit en affichant un sourrire moqueur encore une fois, comme à son habitude.

« Comme tu vois, je vais très bien, et ça ira encore mieux à l’annonce du juge. »

« Hmf… On verra ça. »

 Quelques minutes plus tard les trois premiers furent conviers à se reunir le troisième reçu une coupe en bronze, le juge se tourna alors vers les deux premiers.

« Après revision de la video, le gagnant de la course est … »

Alex et Rebecca sentirent tout deux leurs cœur battre à 100 à l’heure, il était hors de question de perdre face à l’autre.

« Mlle Rebecca Lawson »
La foule éclata d’ applaudissement , et une ovation fut versé à la rivale d’Alex, qui n’hésita pas à montrer sa joie en brandissant son trophée en l’air et montant sur le podium. Alex prit son trophée d’argent et parti sans même jeter un coup d’œil à la scène , à la fois dégouté et humilié.

Il rejoigna sa famille. « Bon on se rejoint à la maison »
« Quoi ? Je sais que tu es déçu par ce qui c’est passé mais c’est pas la peine de réagir comme ça, tu feras mieux la prochaine fois. »
« Ouais peut être, mais là j’ai qu’une envie c’est de me tirer d’ici. »

Vicky se baissa pour parler à sa sœur. « C’est bon Lillian, on à qu’a le ramener, c’est son anniversaire après tout  on va pas laisser cet évenement le gâcher. »

La journée était bien dépérie, Alex jeta son trophé d’argent à la première poubelle qu’il pu trouver. Le visage souriant de sa rivale quen têtequ’il avait en tête lui drainait toute bonne humeur.

Pour qu’il puisse se calmer, Lillian l’amena manger au restaurant il ne prononça bien entendu pas un mot.

Quelques heures plus tard, le trouble avait pratiquement disparu, il avait digéré la défaite. Après tout, il aura sa revenche une autre fois. La seule chose qui l’énervait était la connaissance d’a quel point cette garce devait se sentir supérieure et qu’il n’a pas réussi à lui prouver le contraire.

« Ca y est, on est arrivé Alex, tu viens ? »

Lillian l’avait coupé de ses pensées, la voiture était garée dans le parking, Lillian et Isabel étaient déjà sortis.

« Ouais j’arrive… »

Alors qu’il avait à peine fait quelques pas dans la maison, les lumières s’allumèrent , et le regroupement de gens lui lança un grand « surprise ».

Alex ne pu s’empécher de laisser un sourrire alors que tous ses proches étaient présent. Il s’approcha du groupe formé par ses tantes pour les saluer.
Lydra et Bailey étaient là aussi. Elles étaient celles qui avaient le mieux réussi dans la famille. C’était peut être pour cette raison qu’elles étaient aussi snob. Comme par suprise, elles étaient en train de discuter toutes les deux.

« Salut , comment ça va ? »

« Oh , bonjour Alex » Lydra répondit surprise de sa venue. Lydra était une très belle dame ,une femme qui avait de la classe disait-on. Elle se montrait toujours très bien habillée et maquillée afin de montrer en puissance sa beauté de jeune trentenaire. Elle n’est pas vraiment méchante mais apprécie juste trop se montrer être « la chef », chose qui dérangeait Alex au plus haut point. A chaque fois qu’elle était là elle essayait de le manipuler et de lui donner des ordres, c’était probablement la raison pour laquelle il ne l’appréciait pas. C’était la deuxieme plus agée de la famille. La première étant Bailey. Sa coiffure était toujours impeccable et ses habits et bijoux semblaient couter fortune.  A coté d’elle , sa sœur ainée, qui était cependant plus petite que ses 1m70 se tenait debout, les bras croisés.  Elle avait comme d’habitude son air froid qui était comblé par son teint pale et sa cheveulure noire , elle était toujours habillée en tenue de buisness, probablement qu’elle a du quitter son boulot juste pour venir ici et nous faire don de sa grandiose présence ( malgrès son petit metre soixante) . Elle le detestait, probablement, en tout cas lui le n’aimait pas. Il ne lui disait pas certes mais elle devait le sentir elle aussi, peut être qu’elle s’en fichait cependant.

« Alors quoi de neuf ? » Essaya t’il , ne voulant pas plomber l’ambience.

« Rien de spécial, Alex ramene moi  un verre  » Sa tante Bailey lui demanda.

« Euh… Ok .. » Il avait pris l’habitude de sa manière rude de parler, on ne discute pas les ordres du chef disait-on ? Bailey à su se procurer une incroyable carrière. C’était une des rares femmes qui avait su, grace à un travail et une volonté acharnée se frayer un chemin vers le sommet malgrès sa situation familiale pourtant moyenne. Maintenant elle était riche, et se faisait plaisir de laisser tout le monde le savoir.

Alex se dirigeait vers les verres, pour servir madame. Une camarade de classe, la petite Leonore sauta à sa rencontre.

« Hé Alex, cool la fête hein ? »

« Ouais merci » Il laissa un léger rire, Qui l’a invitée elle ?

Cette petite blonde n’était pas vraiment une amie à lui mais bon , ça a du être sa mère qui a organisée tout cela.

« On se voit tout à l’heure ok ? »

« Ah , euh …Ok à toute Alex »

La soirée se déroula ainsi tout le long, Les adultes restèrent majoritairement entre eux, les plus jeunes de même . Alex resta la majorité du temps avec ses amis.  L’ambience restait , malgrès quelques élèments perturbateurs plutôt pas mal.

 

Il était 8 heures, Alex était dans sa chambre, les invités étaient maintenant tous partis.  La porte souvrit en un soudain claquement. C’était Isabel
« Ou t’as mis mon I-pod !!!? » Elle s’exclama en furie .

« Alors déjà , tu toques avant d’entrer, et de plus je n’ai pas ton stupide I-pod »

« Je sais que tu l’as ! tu le prends toujours ! »

« Roh, tu vas dégager oui ? Je l’ai pas ton Ipod ! »

La petite Isabel sauta alors sur son frère luttant alors comme d’habitude, sachant éperduement qu’elle n’avait pas la force nécessaire pour cela.

« Mais Dégage bordel je suis pas d’humeur ! »

Alors qu’Isabel sauta sur lui elle ne mesura pas sa force et fit tomber la chaise. Les deux personnes s’effondrerent au sol. Isabel ne perdu pas un instant et sauta au niveau de sa ceinture pour fouiller ses poches. S’assyant sur le torse d’Alex elle avait reussi à l’immobiliser un peu, ses deux jambes étant placées sur ses avant bras, ses pieds sales frottaient sur son visage.

« Putin Isabel ! Je déconne pas ! bouge de la !!! » Le jeune adolescent avait l’avantage de la force cependant . Il agrippa sa sœur par les hanches et tenta de la bouger mais elle s’accrocha fermement autour de ses jambes.

Alex bougait , il essayer de la jeter hors de lui mais elle tenait bon. Et cette odeur, cette sensation de fatigue qui survenait … Probablement la fatigue musculaire , due à l’effort qu’il avait du fournir aujourd’hui. Il y avait quelque chose qui clochait cependant,  alors qu’il poussait et attrapait les habits d’Isabel, il sentait une étrange sensation parcourir son corps . Sa vision était cachée par les pieds d’Isabel mais il sentait que la force de sa sœur décuplait. Elle remarquait de même que sa lutte devenait de plus en plus faible. Quelque chose se passait. Alors qu’elle sentait que la force de son frère avait diminuée, elle pu plonger une de ses mains dans la poche d’Alex.  Elle du y mettre un peu trop de force car en y plongeant sa main, elle leva son pantalon .

« Oups… » Elle regarda derrière elle la forme d’Alex , elle ne pouvait pas voir son visage car ses pieds le recouvrait. Elle sentait cependant son agitation en dessous, et ça lui faisait du bien .

« Hi hi hi, tu peux continuer Alex , ça fait trop du bien ! »

«Hmm ! DEGAGEhmm …BORDEL ! »

Ses bras commençaient à la taper sur le coin des hanches, ses poings semblaient minuscules, Isabel remarqua que leurs taille ne cessait de diminuer ; ils étaient plus petits même que les siens.

Isabel voyait alors que les coups que le petit Alex lui donnait étaient plus pour arreter la torture due à son poids . Les fesses d’isabel étaient gigantesque pour lui, elle commençait à devenir dangereusement grande pour le petit adolescent.

« OH MON DIEU ! QU’EST-CE QUI CE PASSE !!! C’EST QUOI CE BRODEL ?! »

Le sang du jeune homme se glaçait  alors qu’il voyait la toute nouvelle taille de sa sœur, elle était titanesque, sa tête n’arrivait plus au niveau de ses pieds sales , son menton était au début de son fessier, il pouvait voir à quel point elle était devenue grande.

Ses bras étaient bloqués par le gigantesque derrière de sa sœur, seuls ses avants bras pouvaient encore bouger. Il continua de taper alors qu’il se sentait encore rétrécir. Il regardait avec terreur le visage émerveillé d’Isabel, alors que maintenant seuls ses yeux rétaient hors de contact d’Isabel.

Isabel sentait que les os de son frères commençaient à faire un bruit étrange, si elle restait assise sur lui , elle le tuerait. Elle se décida soudainement de se lever avant que ce ne soit trop tard.
Alors qu’elle se tenait debout , elle observait la minuscule forme de l’être gisant à ses pieds.
Elle était petite, 1m34 , mais cette personne, son frère, il était minuscule. La taille d’un chiot peut être, guère plus.

« Leve toi ! » elle ordonna , d’un ton exité.

« Qu’est ce que tu m’as fait Isabel ?! » Le jeune homme pleurnicha, luttant pour se tenir debout .

« J’ai rien fait ! T’as juste… Rétrécis … Comme ça ! J’ai rien à voir la dedans ! »

« Oh mon dieu, Isabel… Qu’est ce qui ce passe ?! Oh mon dieu … C’est un cauchemard … »

Il se tenait debout, à pleine taille, il n’en croyait pas ses yeux, son front arrivait tout juste au genoux d’Isabel.

«C’est …Trop… Cool … » La géante clama lentement  se rapprochant lentement de la petite forme d’Alex.

Non habitué au contact avec de gens de cette taille, Alex était effrayé au plus haut point. La force émise par les pas d’Isabel ne pouvait être supportée par ses petites jambes. Il s’effondra sur les fesses.

Isabel ne pu resister au besoin de rire et s’agenouilla pour remettre le petit homme sur pied.

Ses mains étaient gigantesques, probablement assez grandes pour l’attraper par les hanches et le tenir d’une main. Ses doigts aussi semblaient énorme, son petit doigt devait être plus puissant et épais que ses propres bras.   

« ha ha ha ! Alex c’est génial ! On dirait que maintenant c’est moi la grande sœur » Elle ria « J’ai hate d’être celle qui va pouvoir te gronder quand tu feras des bétises »

« Ce.. Ce n’est pas un jeu Isabel… Il faut qu’on prévienne maman ! Il faut qu’on aille voir un docteur »

Isabel commença à frotter son doigt sur l’abdomène de son « grand » frère. Il essayait de cacher sa nudité dans ses anciens vêtements, qui étaient comme de longues couvertures pour lui.Elle était émerveillée par la force qu’elle avait sur lui à présent. Maintenant c’était elle qui avait l’ascendant, elle allait enfin pouvoir lui faire payer tous ces ordres, et cette authorité qu’il se clamait par sa taille. C’était maintenant elle la grande personne et lui n’était plus que le petit frère, tout cela allait être …très amusant. 

Elle se leva et observa sa petite forme tremblante. Cachée par son ombre.
« Allez, allons voir maman… »
« Heu, attends Isabel, tu dois me trouver un truc qui me va , je ne peux pas aller la voir comme ça… »

« Juste tais toi et viens petit ! »

Elle s’empressa d’ouvrir la porte de la chambre et lui fit signe de venir ici. Alex se recouvra alors de ce qui fut son T-shrit mais qui était maintenant plus une robe et courra , derrière Isabel, qui marchait tranquillement en chantonnant de joie en pensant au futur .

 

 

End Notes:

---------------------
Je continuerai cette histoire en fonction de la demande et des reviews, dites moi ce que vous en pensez ou aimeriez bien voir et qui sait, peut être que ça arrivera ;).  

This story archived at http://www.giantessworld.net/viewstory.php?sid=4152